Deux grands défis :

  • Amener les professionnels de l’enseignement à informer et accompagner les élèves dans leurs choix d’orientation ;
  • Amener les deux systèmes, scolaire et supérieur, à mieux se connaître et mieux se comprendre.

Trois dispositifs :

  • Un plan de formation continue spécifique à l’orientation (sensibilisation à l’approche orientante, connaissance partagée des parcours, difficultés liées à l’autocensure, au manque d’ambition et de confiance en soi). Il concernera les personnels des lycées et de l’enseignement supérieur et sera organisé en présentiel, au plus près des acteurs, mais également à distance (webinaire, etc.) ;
  • Des communautés de pratiques mixtes secondaire/supérieur ;
  • Le développement de ressources numériques pour l’autoformation.